Ainsi va la France…

Au terme de cette année, je voudrais revenir sur certains évènements récents avant de donner un avis sur le gouvernement de la France pratiqué par le nouveau président et d’envisager l’avenir proche. 1) Les évènements récents Je pense avant tout aux célébrations qui ont eu lieu lors des décès de Jean d’Ormesson et de Johnny [...]

Pourquoi il faut relire Raymond Aron

C’est la conclusion à laquelle je parviens après avoir recensé le contenu des débats concernant l’état de la sociologie en France. Les derniers éléments viennent d’être fournis par le journal Le Monde du 24 novembre, qui fait état du dossier publié par la revue Le Débat (dont le rédacteur en chef est Marcel Gauchet). Le [...]

Les sociétés occidentales : entre harcèlement sexuel et omniprésence du sexe

On assiste depuis une quinzaine de jours à un torrent d’articles, d’émissions de télévision ou de radio sur le thème du harcèlement sexuel à l’égard des femmes, ce déferlement étant dû au départ à l’affaire Weinstein.  L’assassinat d’une jeune femme en Haute-Saône ne faisant que renforcer le déchaînement médiatique. On peut y ajouter les plaintes [...]

La pensée de Paul Ricoeur est-elle soluble dans le macronisme?

Deux ouvrages parmi d’autres ont retenu mon attention en ce qui concerne le rapport entre le nouveau président de la République et le philosophe protestant Paul Ricoeur. Le premier est celui de l’historien François Dosse : Le philosophe et le président publié chez Stock. Dosse a écrit une biographie intellectuelle de Ricoeur (Paul Ricoeur: les sens d’une [...]

A propos de Gérald Bronner et Étienne Gehin : Le danger sociologique

Cet ouvrage publié aux Presses Universitaires de France (243 pages) fait partie de ces travaux de sociologues et politologues qui n’acceptent pas le relativisme culturel, prôné par des gens qui sont en fait des militants se réclamant pour la plupart de Pierre Bourdieu. L’apport essentiel de l’ouvrage réside dans la mise au point sur ce [...]

Macron sous le scalpel de Taguieff

Pierre-André Taguieff, bien connu dans le monde des politologues pour ses travaux sur le racisme, sur le progressisme, et les mythes de la modernité, a travaillé tout l’été pour nous donner fin août un ouvrage de 362 pages intitulé : "Macron : Miracle ou mirage?" (Éd. de l’Observatoire). L’auteur, avant d’entrer dans son analyse critique, nous rappelle [...]

La science politique au défi du bien commun (5/5): sécularisation et laïcité

[Retrouvez ici la quatrième partie de cet article] Alors que la laïcité en France relève de la politique, la sécularisation relève de la sociologie et de la science politique. Ainsi la religion depuis la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’Etat (13) relève du droit privé. Et on entend communément en [...]

La science politique au défi du bien commun (4/5): le bien commun chez Maritain et dans la doctrine sociale de l’Église

[Retrouvez ici la troisième partie de cet article] Jacques Maritain est celui qui, dans la tradition thomiste, a le plus réfléchi sur le bien commun. Pour ce faire, il livre d’abord sa conception du rapport : personne et société. Il a élaboré par ailleurs, à la fin du livre L’homme et l’État, une charte démocratique qui fait [...]

La science politique au défi du bien commun (3/5): Le bien commun chez Thomas d’Aquin

Retrouvez ici la deuxième partie de cet article. II : Pertinence du bien commun La première partie de notre investigation nous conduit aux apports nécessaires, que nous livrons en commençant par celui de Thomas d’Aquin. Il s’est inspiré d’Aristote qui écrivait : "Quand le détenteur unique de l’autorité ou le petit nombre, ou la masse gouvernent en [...]

La science politique au défi du bien commun (2/5): la théorie du pouvoir chez Rousseau et Sieyès

[Retrouvez ici la première partie de cet article] La vie politique française depuis la Révolution, j’entends par-là la vie politique sous la Troisième et Quatrième République, n’a pas connu de cour constitutionnelle comme l’est  le Conseil constitutionnel sous la Cinquième République. Deux raisons majeures peuvent expliquer ce phénomène : le primat de la « volonté générale » [...]