Vers une fragmentation de la société occidentale ?

La France n’est pas le seul pays européen touché par ce mouvement de contestation que l’on appelle « populiste ». Il se caractérise par une révolte à la fois de la classe moyenne qui se prolétarise et de la classe populaire qui est à la limite de la survie. Cette crise sociale et politique se traduit d’abord [...]

La science politique au défi du bien commun (5/5): sécularisation et laïcité

[Retrouvez ici la quatrième partie de cet article] Alors que la laïcité en France relève de la politique, la sécularisation relève de la sociologie et de la science politique. Ainsi la religion depuis la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’Etat (13) relève du droit privé. Et on entend communément en [...]

La science politique au défi du bien commun (4/5): le bien commun chez Maritain et dans la doctrine sociale de l’Église

[Retrouvez ici la troisième partie de cet article] Jacques Maritain est celui qui, dans la tradition thomiste, a le plus réfléchi sur le bien commun. Pour ce faire, il livre d’abord sa conception du rapport : personne et société. Il a élaboré par ailleurs, à la fin du livre L’homme et l’État, une charte démocratique qui fait [...]

La science politique au défi du bien commun (3/5): Le bien commun chez Thomas d’Aquin

Retrouvez ici la deuxième partie de cet article. II : Pertinence du bien commun La première partie de notre investigation nous conduit aux apports nécessaires, que nous livrons en commençant par celui de Thomas d’Aquin. Il s’est inspiré d’Aristote qui écrivait : "Quand le détenteur unique de l’autorité ou le petit nombre, ou la masse gouvernent en [...]

La science politique au défi du bien commun (2/5): la théorie du pouvoir chez Rousseau et Sieyès

[Retrouvez ici la première partie de cet article] La vie politique française depuis la Révolution, j’entends par-là la vie politique sous la Troisième et Quatrième République, n’a pas connu de cour constitutionnelle comme l’est  le Conseil constitutionnel sous la Cinquième République. Deux raisons majeures peuvent expliquer ce phénomène : le primat de la « volonté générale » [...]

La science politique au défi du bien commun (1/5): les fondements du politique chez Aristote, Thomas d’Aquin et Hobbes

À la suite de nos deux études précédentes qui portaient sur l’état de la science politique en France et sur l’apport de l’étude du totalitarisme à la science politique, il nous est nécessaire de porter le questionnement jusqu’à son terme et de retrouver le lien entre science politique et philosophie politique. C’est la question du bien [...]

La situation de la science politique en France (3/3) : l’indépassable démocratie

3° L'indépassable démocratie La science politique se juge à la manière dont elle aborde la question de la démocratie comme régime et comme culture, au sens que lui donnait Tocqueville quand il parlait de « l'état social « des démocraties. Deux orientations opposées se dégagent et résultent de l'opposition entre deux démarches sociologiques : celle [...]

La situation de la science politique en France (2/3): le rapport à la vérité et à l’anthropologie

[Retrouvez ici la première partie de cet article]. II : Les enjeux Cette première partie concernant les écoles et les contenus nous permet de discerner les enjeux majeurs pour la science politique française : c'est l'épistémologie qui revient au premier plan et conséquemment la théorie politique. Trois points nous semblent décisifs à cet égard : [...]

La situation de la science politique en France (1/3): les écoles et les contenus.

[Cet article a été publié pour la première fois en 2012]. Traiter de la situation de la science politique en France implique en soi une description de la discipline tant dans la répartition des forces universitaires que dans la présentation des contenus. Il nous semble plus important de nous attacher au deuxième point. Après ce [...]

L’apport de l’étude du totalitarisme à la science politique (4/4): le racisme, l’idéologie, le mal.

[Retrouvez ici la troisième partie de cet article] D) Le racisme Quand on pense à ce que fut le nazisme, on pense immédiatement à l’antisémitisme et à "La destruction des Juifs d’Europe" pour reprendre le titre de l’ouvrage de Raoul Hilberg (19). C’est sur l’idée de la primauté de la race aryenne qu’Hitler et ses [...]