Macron = Évangile ?

Plusieurs déclarations ont été publiées ces jours-ci pour inviter les chrétiens à voter pour Emmanuel Macron au nom même de l’Évangile. C’est le cas de ceux qui se dénomment
« Chrétiens démocrates », dans une moindre mesure du groupe des intellectuels se dénommant « Confrontations ».

Ces déclarations, auxquelles il faut ajouter celle de divers mouvements se réclamant du christianisme comme la J.O.C. (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) ou le CCFD-Terre solidaire (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) semblent trouver évident le lien qu’elles instaurent entre l’appartenance au christianisme et le vote pour
M. Macron.

J’avoue être quelque peu décontenancé par l’absence d’analyse politique et éthique de ces textes. Le plus surprenant est l’ignorance de l’acquis que constitue la déclaration de l’épiscopat français en 1972 : « Pour une pratique chrétienne de la politique ». La cheville ouvrière en était Mgr Matagrin, évêque de Grenoble. Le pluralisme politique des chrétiens était enfin reconnu par les évêques. On ne pouvait pas identifier la foi chrétienne avec un choix politique particulier.

Il semble que les signataires de ces différents textes ignorent l’avancée qu’a représenté ce document de 1972. Il est reproché explicitement ou implicitement à la Conférence des évêques de France de ne pas appeler à voter Macron. Cette attitude de dénonciation est intellectuellement régressive alors même qu’elle se réclame de l’intellectualité et … de l’Évangile. Excusez du peu, comme dirait l’autre !

Comment évaluer les deux candidats ? Rappelons que cette évaluation relève de la philosophie politique et non de la théologie.

Marine Le Pen propose en politique économique et monétaire une sortie à plus ou moins long terme de l’Union européenne qu’on peut estimer dangereuse pour le pouvoir d’achat des Français, à cause de la dévaluation du Franc qu’entraînerait la sortie de l’Euro. Les propositions sur la sécurité, l’immigration, la laïcité correspondent à une évaluation des dangers que courent les Français et il est curieux de voir les attaques contre sa conception de la laïcité alors que ses adversaires sont censés s’en réclamer et proclament qu’ils s’en réclament !

Emmanuel Macron a des propositions économiques qui peuvent inquiéter les Français : augmentation de la CSG qui ponctionne déjà les revenus des retraités et des autres, suppression de la Taxe d’habitation pour 80 % des foyers : il faudra bien payer autrement, et ce sont les classes moyennes qui devront le faire une fois de plus.

En matière de valeurs morales, censées être chères aux chrétiens : la faveur pour le mariage homosexuel et la volonté de généraliser la PMA (Procréation Médicalement Assistée) à toutes les femmes qui la demandent sont deux prises de position totalement contraires à la morale de l’Eglise catholique.

Les « Chrétiens démocrates » déclarent que « Jésus n’était pas attaché à la famille » et en concluent que les positions relativistes ne posent aucun problème ! Or elles sont parfaitement inadmissibles au nom même d’une philosophe politique dans la ligne de Léo Strauss et au nom de la théologie morale catholique.

Emmanuel Macron en ce sens pose autant de problèmes que Marine Le Pen, et chacun est appelé à faire ces évaluations sans être soumis à des menaces inquisitoriales émises par des gens se réclamant de l’intelligence et de la vertu. Dans les deux cas ces prétentions sont usurpées !

Jacques Rollet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s